Multiples

Multiples

Livre - La proie des âmes de Matt Ruff

La Proie des Âmes - Matt Ruff

Titre original : Set this house in order

 

 

 

4eme de couverture (traduite de la version anglaise, première édition de 2003)

 

 

Andy Gage est né en 1965 et a été tué peu de temps après par son beau-père.

... Ce n'était pas un meurtre ordinaire. Si la torture et les abus qui l'ont tué étaient réels, la mort d'Andy ne l'est pas. Seul son esprit est mort, et alors qu'il mourrait, il s'est brisé en morceaux. C'est alors que les morceaux sont devenus des esprits indépendants, héritant

ensemble de la vie d'Andy Gage...

 

 

Alors qu'Andy gère le monde extérieur, plus d'une centaines d'autres esprits partagent une maison imaginaire à l'intérieur de sa tête, faisant de leur mieux pour coexister sans faire de vagues : Aaron, la figure paternelle ; Adam, l'adolescent malicieux ; Jake, le petit garçon effrayé ; Tante Sam, l'artiste ; Seferis, le protecteur ; et Gideon, qui veut se débarrasser

d'Andy et des autres, et gérer les choses seul.

La nouvelle coéquipière d'Andy, Penny Driver, est aussi multiple, un fait que Penny ignore en partie. Quand quelques uns des esprits de Penny demandent de l'aide à Andy, celui-ci accepte à contre-coeur, déclenchant sans le savoir une suite d'évènements qui menacera la stabilité de la maison. Désormais, Andy et Penny doivent travailler ensemble pour mettre à jour

le terrible secret qu'Andy dissimule... à lui-même.

 

 

 

Autour de ce livre

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser une fois qu'on l'a terminé, l'auteur n'a pas de TDI. Il a néanmoins fait beaucoup, beaucoup de recherches sur le

sujet et on peut dire qu'elles ont payé.

Ce livre fait partie des plus recommandés au sein de la communauté multiple anglophone. Quand quelqu'un demande si il existe de bons livres sur le TDI, il revient

immanquablement. Et c'est la seule fiction qui revient ainsi.

 

 

 

Mon avis

 

Avant toute chose, je l'ai lu en anglais, donc je n'ai aucune idée de la qualité de la traduction française. Néanmoins je compte m'en procurer une version, donc je rajouterais mon avis à ce sujet-là une fois que je

l'aurai lu.

 

Mais ce bouquin est parfait, tant au niveau du style que dans la façon dont il décrit les choses. On alterne entre le point de vue d'Andrew (l'hôte) écrit à la première personne, et celui de Penny, écrit à la troisième personne. Cela permet une description assez libre et exhaustive des évènements, avec les émotions et pensées de chacun, d'autant plus que pendant au moins 3/4 de son livre, l'auteur s'attache à vraiment décrire chaque scène avec le point de vue de

chacun. On a l'impression d'alterner entre deux journaux intimes.

 

Pour parler plus du contenu de l'histoire, ce livre couvre parfaitement tous les aspects de la vie avec un TDI. Avec Andrew, l'hôte du corps d'Andy, on a l'exemple d'une multiplicité bien gérée au quotidien, ce qui est

possible d'avoir après quelques années de thérapie.

Avec Penny, on a l'exemple parfait d'une multiplicité dont l'hôte n'est pas totalement

conscient, avec le chaos que cela provoque.

Avec chacun des deux personnages, on a également une bonne illustration des traumas qui peuvent mener à un TDI : l'un a été abusé sexuellement par son beau-père, l'autre devait subir les paroles humiliantes d'une mère

maniaque du contrôle pour qui rien n'était suffisamment parfait.

Les interactions entre le monde intérieur et le monde extérieur (ou leur absence) sont bien gérées, de même que les switchs. Si certaines personnalités peuvent sembler caricaturales au premier abord, elles vont gagner en nuance et se développer au fil du livre, et on se surprendra à avoir de l'affection pour celle-là même que l'on craignait au tout

début.

 

Il y a deux points sur lesquels ce livre laisse sans voix.

Le premier, c'est le sentiment d'angoisse dû aux blackouts qui passe tout au long du livre. Ne pas savoir ce qu'on a fait la veille, ne pas avoir de souvenirs précis de son enfance, la peur d'avoir fait quelque chose

d'irréparable...

Le second, c'est la parfaite représentation de ce que les abus peuvent laisser comme pensées et émotions à un enfant, qui deviendra plus tard un adulte. La honte, la culpabilité, les

questions... tout y est, tout tombe juste.

 

En clair, quand bien même c'est une fiction, elle ne tombe pas dans les travers qui caractérisent le TDI dans les médias. C'est un livre qui se veut authentique, et même la fin reste simple, rappelant au lecteur que sa volonté est de refléter le réel, pas d'être un conte romancé ou

sensationnel.

 

C'est, à mon sens, un très bon bouquin si l'on veut commencer à expliquer la multiplicité à quelqu'un. Il est moins choquant que les biographies que l'on peut trouver sur le sujet mais ne cache rien de ce que c'est que d'être multiple.

 



01/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres